…

Développer une plateforme en ligne pour les organisations d’exploitants agricoles en Afrique

ICT Update

L’Organisation Panafricaine des Agriculteurs (PAFO) a été établie en 2010 dans l’objectif d’organiser les exploitants et de défendre leurs intérêts, tout en promouvant des outils efficaces de gestion des connaissances.

Des fondations prometteuses

La PAFO a été créée au Malawi, à la suite d’efforts communs de cinq associations régionales d’exploitants agricoles du continent africain. Ce processus de consultation continentale a mis en lumière le besoin d’organiser exploitants et producteurs agricoles, d’impliquer efficacement les membres dans cette action de sensibilisation, et de promouvoir leur participation dans l’élaboration et la mise en œuvre de politiques continentales dans le domaine du développement agricole et rural. Depuis sa création, la PAFO a reconnu la valeur de la gestion des connaissances (GC) dans ses activités.

Depuis 2012, le CTA a collaboré avec la PAFO afin de créer une plateforme de connaissances et faciliter discussions et échanges d’informations stratégiques entre membres, en améliorant son site Web et développant un forum de discussion.

Des débats en ligne ont aidé la PAFO à élaborer et formuler des analyses stratégiques sur différents thèmes généraux tels que l’acquisition de terres, l’incidence du changement climatique sur l’agriculture, ainsi que les liens entre les jeunes des milieux ruraux et l’agriculture. Ces idées ont finalement été présentées au cours du premier Briefing Continental Africain qui s’est déroulé à Yaoundé (Cameroun), en décembre 2013.

À la suite de cette première expérience positive, un second débat en ligne a débuté en juin 2014, à l’occasion du 2ème Briefing Continental de la PAFO, sur le thème « Révolutionner le financement des chaînes de valeur agricoles », lequel s’est déroulé en juillet 2014 à Nairobi, au Kenya.

Au total, 55 débats en ligne ont été générés sur des sujets tels que les principaux défis et opportunités des ORP concernant l’accès aux services financiers, et les actions que les exploitants peuvent entreprendre pour impliquer les acteurs du financement. Comme pour le 1er Briefing stratégique Continental, les principaux résultats ont été présentés lors de la conférence, et les responsables de la GC ont pu présenter leur travail lors d’une réunion sur la gestion des connaissances.

Dans le cadre du développement de la plateforme de connaissances de la PAFO, les associations régionales d’exploitants ont été aidées dans le développement de leur site Web et se sont assurées que leurs contenus soient disponibles dans la totalité du réseau. Le Roppa, par exemple, a remporté le prix du meilleur site Web d’une ONG au Burkina Faso. La PROPAC a connu la plus grande transformation avec la création d’une nouvelle plateforme Web, comme de nouveaux sites de médias sociaux, grâce au soutien du projet et à une formation dans le cadre du projet Web 2forDev du CTA.

Tout récemment, l’équipe GC de la PAFO a été à l’origine d’une campagne massive sur Twitter nommée  #includeagriCOP21, à l’occasion du 3ème Briefing Continental de la PAFO, dans le contexte de l’édition africaine du Forum mondial pour l’innovation agricole (Global Forum for Innovations in Agriculture, GFIA).

Et pour l’avenir ?

Renforcer les compétences de gestion des connaissances des associations d’exploitants, grâce à des initiatives telles que la création de la plateforme de connaissances de la PAFO, représente un moyen efficace de diffuser des informations pertinentes, de créer des espaces de dialogue et d’échanges, mais également de contribuer à créer un réseau de personnes et de développer les compétences nécessaires pour collecter les informations et favoriser la communication. 

Liens connexes

http://pafo-africa.net
https://www.facebook.com/pafoafrica/?fref=nf
https://twitter.com/PAFOAfrica