…

Aperçu du projet EtriLabs au Bénin

Louis Agbokou

Les plateformes technologiques offrent aux jeunes innovateurs et entrepreneurs la possibilité unique de développer leurs produits et services et de les rendre commercialisables. Le manque de connaissances au sujet des opportunités offertes par l’e-agriculture constitue l’un des principaux obstacles à la réussite des entreprises. 

Au Bénin, de plus en plus de jeunes sont connectés à internet grâce à leurs smartphones. Ils utilisent surtout des applications mobiles pour obtenir des informations et communiquer avec leur famille et leurs amis. Certains d’entre eux utilisent également les applications mobiles à des fins agricoles. On observe une prise de conscience croissante, bien que toujours vague, des opportunités que peut offrir l’e-agriculture aux jeunes entrepreneurs et innovateurs. Le développement d’un produit ou service commercialisable et conforme aux exigences de l’ensemble des acteurs du monde agricole requiert du temps, de l’argent et des compétences en réseautage. Aider les jeunes entrepreneurs et innovateurs à améliorer leurs compétences, à les inclure dans les réseaux locaux et internationaux, et à adapter leurs innovations aux utilisateurs finaux : voilà la raison pour laquelle des laboratoires de technologie fleurissent aux quatre coins de l’Afrique.

Au Bénin, le projet Etrilabs fait partie de ces incubateurs qui accueillent les innovateurs e-agricoles. Le Bénin dépend fortement de l’agriculture : le secteur agricole contribue à plus de 30 % du produit intérieur brut (PIB), à 75 % des recettes d’exportation et à 70 % de l’emploi total. Le secteur pourrait offrir aux jeunes entrepreneurs et innovateurs e-agricoles de nombreuses opportunités de renforcer leurs services commerciaux.

Conseils et supervision

EtriLabs est un projet fondé par Educational Technology and Research International (ETRI), une organisation non-gouvernementale dédiée à l’utilisation des TIC pour le développement. EtriLabs aide les développeurs, les entrepreneurs, la société civile, les entreprises et les gouvernements à créer et à utiliser des solutions technologiques innovantes dans le secteur agricole.

Le laboratoire soutient les jeunes en leur offrant conseils et supervision. Il fournit un espace de travail au sein duquel les innovateurs peuvent échanger leurs idées entre eux. EtriLabs favorise également le dialogue entre les acteurs du secteur agricole, ce qui aide grandement les jeunes innovateurs puisque leur réseau n’est pas encore très étendu. Grâce au soutien apporté par EtriLabs, certains produits et services innovants à des fins agricoles ont été développés, voire déjà commercialisés. C’est notamment le cas d’Agri-Help, une plateforme permettant de signaler les problèmes urgents de production de nourriture, développée au cours du Space Apps Challenge 2016, un concours organisé par la NASA, et de Smart Grange, un système de gestion automatisé qui permet aux agriculteurs de développer des activités parallèles tout en gérant l’exploitation agricole.

Partenariats

Par ailleurs, EtriLabs travaille en partenariat avec d’autres plateformes technologiques et programmes d’incubation, notamment le programme AgriHack Talent en Afrique de l’Ouest, également connu sous le nom de « Youth Enabled AgriHack Fish Farming » (YEFFA). Cette initiative est soutenue par le CTA et menée par Wennovation Hub Nigeria. Une multitude d’acteurs, tels que des pisciculteurs, grossistes, détaillants, chercheurs et décideurs politiques, prennent part au YEFFA, aux côtés des jeunes innovateurs. En août 2016, une visite de terrain, un camp d’entraînement et un hackathon ont été organisés en même temps dans quatre villes différentes, à savoir Cotonou (Bénin), Lomé (Togo), Warri (Nigeria) et Lagos (Nigeria). À l’EtriLab de Cotonou, e-Mas et Fisher_Innove sont les deux prototypes qui ont été sélectionnés afin d’être développés et soutenus. La finale régionale se tiendra à Lagos.

EtriLabs rencontre plusieurs difficultés à soutenir les jeunes innovateurs et entrepreneurs. Le projet fait face à des ressources financières inappropriées, l’absence de soutien direct aux innovations e-agricoles de la part du gouvernement béninois, un nombre insuffisant d’acteurs locaux pour construire un environnement propice particulièrement adapté aux jeunes entrepreneurs. Selon Murielle Anatohon, adjointe de programme à EtriLabs, les jeunes innovateurs ayant suivi avec succès l’ensemble du processus de supervision luttent toujours pour trouver de nouveaux soutiens financiers dédiés à l’innovation technologique agricole, et font face à une promotion et à des subsides inadéquats pour les jeunes agronomes ainsi qu’à un manque de connaissances des opportunités d’entrepreneuriat e-agricole au Bénin.

Afin d’encourager l’innovation technologique agricole au Bénin et dans la sous-région, EtriLabs propose de définir clairement des cas de réussite afin de sensibiliser davantage à ces opportunités. EtriLabs voudrait également renforcer l’implication des organisations de jeunesse dans les débats afin d’élaborer des recommandations en matière de politique agricole faisant référence à l’e-agriculture. Par ailleurs, les hackatons et les concours d’e-agriculture donneront l’occasion aux investisseurs, aux décideurs politiques et à la jeunesse de mieux comprendre les opportunités commerciales qu’offre l’innovation en matière d’agriculture. 

 

Liens connexes

Site internet d’EtriLabs