Préserver les plantes médicinales du Ghana

George Owusu-Afriyie

George Owusu-Afriyie explique comment BG-BASE, un logiciel spécialement conçu pour gérer les bases de données botaniques, aide à préserver les plantes médicinales du Ghana.

Au Ghana, les pratiques traditionnelles en matière de santé sont presque entièrement basées sur les herbes et plantes médicinales. Même dans les zones urbaines où l'on peut se procurer facilement les médicaments modernes de synthèse, nombreux sont ceux qui continuent à utiliser les remèdes traditionnels car ceux-ci sont beaucoup moins chers. Peu à peu, la forte demande de plantes médicinales, cueillies dans la nature, menace cependant d'extinction certaines espèces végétales locales.

Les herboristes s'adressent donc de plus en plus souvent aux jardins botaniques en leur demandant de les autoriser à cueillir les plantes médicinales dont ils ont besoin ou pour obtenir de plus amples informations sur les espèces menacées. L'Aburi Botanic Garden (ABG), l'un des plus grands jardins botaniques du pays, a par conséquent décidé de lancer un projet consacré aux plantes médicinales. L'une des priorités de ce projet était d'accroître la capacité du personnel de l'ABG à gérer les informations sur les plantes médicinales de leur jardin botanique. Tous les semis ont été soigneusement dotés d'une étiquette indiquant leur nom scientifique, leur famille, leur nom usuel local et leur numéro de référence, et toutes ces données ont été entrées dans un ordinateur à l'aide du logiciel BG-BASE.

Le projet Plantes médicinales de l'ABG L'Aburi Botanic Garden (ABG) a été créé en 1980 avec pour mission d'étudier les espèces végétales sauvages du Ghana et d'identifier celles pouvant présenter un intérêt pour le développement agricole ou pour l'exportation. A l'heure actuelle, la mission de l'ABG met davantage l'accent sur son rôle au niveau de la préservation de la diversité biologique et de la promotion des méthodes durables de développement des ressources végétales du Ghana.

A la suite de discussions avec les représentants du BGCI (Botanic Gardens Conservation International), l'ABG a décidé de lancer un projet visant à promouvoir l'utilisation durable et la préservation des plantes médicinales du Ghana en 2000. Les activités de ce projet portent notamment sur le développement d'un jardin de 50 acres à Aburi, dans lequel 1 361 semis ont été plantés dans 50 parcelles séparées par des allées. Ce jardin botanique dispose également d'une pépinière, équipée notamment d'un abri en lattes fournissant de l'ombre aux jeunes pousses encore fragiles. La pépinière multiplie les plantes et les diffuse auprès des communautés et des personnes souhaitant développer leur propre jardin de plantes médicinales.

BG-BASE

BG-BASE est un gestionnaire de base de données conçu pour répondre aux besoins en gestion des informations d'organisations possédant un catalogue de matières biologiques, telles que jardins botaniques, zoos, herbiers ou sociétés horticoles. BG-BASE est utilisé par plus de 160 organisations dans 26 pays.

Ce logiciel permet aux utilisateurs de rassembler et de gérer les informations sur leurs collections, en particulier : données taxonomiques, références bibliographiques, illustrations et informations géoréférencées. Au lieu de créer des bases de données différentes pour chaque type de données, BG-BASE incorpore toutes ces données dans un seul et même système. Le mode de stockage utilise un format compatible avec les normes internationales en matière de données pour les collections d'espèces.

BG-BASE peut être utilisé sur un ordinateur autonome ou en réseau local (LAN). Le logiciel est régulièrement mis à jour et amélioré, grâce notamment aux commentaires des utilisateurs, par deux centres de soutien et de développement, le Royal Botanic Garden d'Edimbourg (Royaume-Uni) et BG-BASE Inc., à Topsham, Maine (États-Unis).

La base de données de plantes médicinales de l'ABG

Toute la collection de plantes médicinales de l'ABG est désormais gérée à l'aide de BG-BASE. Cette base de données comprend des informations détaillées sur chaque plante référencée au catalogue. Elle dresse également l'inventaire de toutes les espèces cultivées dans la pépinière du jardin botanique.
Cette base de données n'a pas seulement aidé les collaborateurs de l'ABG à gérer leur collection de plantes médicinales, mais a permis également de mettre ces informations plus facilement à la disposition des chercheurs visitant ce jardin botanique. Depuis sa mise en place, elle a été consultée par des milliers de visiteurs, et notamment des botanistes et des herboristes de Chine, d'Allemagne, des Pays-Bas, du Nigeria, d'Afrique du Sud, de Suisse, des États-Unis et du Zimbabwe. Le personnel de l'ABG se sert également de cette base de données pour préparer des présentations, y compris statistiques et graphiques, pour des conférences et pour son travail de vulgarisation agricole, en vue de la préservation et de l'utilisation durable des plantes médicinales, dans les écoles et dans les communautés rurales.

L'ABG souhaite que sa collection de plantes médicinales reste ouverte au public, pour que les gens puissent flâner dans ses allées et lire les étiquettes afin d´ en savoir plus sur les plantes médicinales présentées. Grâce à BGBASE, il est cependant beaucoup plus facile de trouver des informations sur les plantes médicinales conservées et diffusées par l'ABG en consultant la base de données de ce jardin botanique.

George Owusu-Afriyie ( georgeoa@idngh.com ) est directeur de l'Aburi Botanic Garden, au Ghana.

Pour de plus amples informations sur le projet «Utilisation durable et préservation des plantes médicinales au Ghana », consultez www.unepwcmc.org/species/plants/ghana/content.htm .

Pour de plus amples informations sur BG-BASE, consultez www.bg-base.com.

30 juin 2005

Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale (CTA) (ACP-UE Accord de Cotonou) Droit d'auteur CTA © 2014