Blockchain : les réels avantages à exploiter au-delà de l’effet buzz autour de la technologie

 
par et

La numérisation de la chaîne de valeur a transformé les transactions commerciales dans le secteur de l’agriculture. Les codes-barres avaient été une première « révolution » en permettant le suivi en continu des produits. Depuis, le mouvement s’est poursuivi avec l’innovation technologique (appareils portables pour la collecte de données, capteurs perfectionnés pour le suivi des conditions climatiques et agricoles, etc.) alors que l’avènement de l’internet a modifié les liens avec les consommateurs.

Aujourd’hui, les téléphones portables offrent de nouvelles possibilités grâce notamment aux codes fondés sur l’identification par radiofréquence (radio-frequency identification, RFID) et aux codes matriciels (quick response, QR) qui ont remplacé les codes-barres. Malgré ces avancées, des améliorations restent nécessaires sur la traçabilité des produits et la transparence de la gestion des chaînes d’approvisionnement. En effet, les bases de données utilisées pour l’enregistrement des transactions ont été jusqu’ici gérées séparément tout en restant fermées aux autres acteurs de la chaîne. Le risque de fraude est réel et la sécurisation des transactions demeure un processus complexe.

Une nouvelle technologie semble toutefois capable d’aider à relever plusieurs défis spécifiques au secteur agricole – identification des agriculteurs ou exécution des contrats intelligents, traçabilité et certification, paiements numériques, assurance, retour d’information des consommateurs, logistique. Son nom ? La blockchain.

Dans les premiers articles de ce numéro, nous reviendrons sur l’historique de la blockchain en proposant une série de définitions. Nous expliquerons pourquoi il faut d’abord sensibiliser plus d’intervenants aux avantages de cette technologie avant de passer au déploiement.

Nous analyserons ensuite des initiatives du monde entier, comme ce projet de traçabilité dans les Caraïbes à l’aide de BreadTrail ou l’utilisation de la blockchain dans le secteur du cacao en Colombie. Nous nous intéresserons à des applications développées en Afrique, en particulier pour les paiements électroniques, avec notamment cette tentative de reconstitution d’une chaîne de valeur agricole en Afrique de l’Est. Nous découvrirons les avantages mais aussi les défis liés à l’utilisation de la blockchain pour les petits exploitants agricoles d’Afrique.

Nous chercherons également à voir comment cette technologie peut être utilisée pour réduire les pertes tout au long de la chaîne de valeur. Selon la société Goldman Sachs, la blockchain pourrait permettre des économies sur les coûts des transactions commerciales d’un montant pouvant atteindre les 6 milliards de dollars.

Enfin, dans ce numéro, nous n’examinerons pas seulement les atouts de la blockchain : nous aborderons également ses limites et les questionnements dont elle fait l’objet.

Soutenir le secteur agroalimentaire des ACP pour profiter des avantages d’une blockchain

Conscient des possibilités offertes par la blockchain pour l’agriculture des pays ACP et des connaissances insuffisantes sur cette technologie dans cette région, le CTA a organisé en octobre 2017 un atelier intitulé « Perspectives dans les pays ACP dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC) et de l’agribusiness : financement des startups, impression 3D et blockchain ». Cet atelier avait pour cadre les activités tournées vers l’avenir et axées sur le numérique que le CTA organise régulièrement.

Le but était de mieux comprendre les possibilités offertes par la blockchain et la pertinence de son usage pour le secteur agricole. Un autre objectif était de formuler des recommandations en vue de promouvoir la définition d’actions stratégiques. L’événement a réuni une trentaine de participants venus d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, de l’Union européenne, etc., notamment des représentants d’institutions publiques, du secteur agroalimentaire, de start-up, d’institutions financières et d’organisations internationales.

Les participants ont reconnu que la blockchain n’en est qu’à ses débuts. Toutefois, déployée à grande échelle, elle peut apporter de nombreux avantages aux pays en développement, tant sur le plan commercial que sur celui de la gouvernance.

Et ces bénéfices ne se limitent pas au secteur agricole. Les intervenants ont souligné le rôle purement catalyseur de la blockchain en précisant qu’elle ne peut être pleinement exploitée que lorsque tous les acteurs l’adoptent et l’utilisent en toute confiance.

Une série de recommandations ont été formulées à la fin de l’atelier. Voici les principales :

  • Promouvoir la participation des acteurs de la chaîne de valeur agricole ainsi que l’utilisation des technologies numériques dans le secteur agricole – deux éléments essentiels pour l’adoption de la blockchain dans l’agriculture – par les petits agriculteurs et le secteur agroalimentaire ;
  • Sensibiliser les principales parties prenantes – institutions financières, entreprises, start-up, décideurs – à la blockchain afin qu’elles puissent en comprendre les avantages et les exploiter ;
  • Œuvrer en étroite collaboration avec les principaux programmes nationaux de financement des cultivateurs sous-traitants et de financement agricole afin de tester des solutions de blockchain ;
  • Aider les développeurs et les start-up à investir l’espace de la blockchain, notamment en concevant des programmes de formation pertinents, des formations en ligne ouvertes à tous et des activités de formation de formateurs ;
  • Développer des écosystèmes propices au développement et à la diffusion de la blockchain dans l’agriculture des pays ACP.

Le CTA a tenu compte de ces recommandations et a déjà lancé une série d’initiatives en ce sens. Une plateforme de connaissances sera mise en place afin de promouvoir les cas d’utilisation de la blockchain dans l’agriculture. Elle aura pour but de favoriser la collaboration à travers des actions internationales telles que celles mises en place par la Commission européenne. Le CTA lancera par ailleurs un appel à propositions axé sur la blockchain pour l’agriculture dans les pays ACP. 

Lire la suite

par

Henk van Cann is co-founder of Blockchain Workspace, an organisation based in Amsterdam, the Netherlands that provides training on the blockchain to make the technology understandable to a broad audience. Henk spoke to ICT Update about the need to educate people in the use of the blockchain before they start using it and judging it, and why trust is one of the key drivers for moving away from centralised systems and towards blockchain technology.

par

Using the Oxford Blockchain Strategy Framework, Nikolet Zwart has analysed a use case of adding value through the local processing of food by multinational agribusinesses to illustrate the usefulness of any kind of blockchain analysis.

par

Nathalie Toulon from the AgroTIC Digital Agriculture Chair in France discusses the many ways in which the blockchain can potentially change agriculture, for example by enhancing trust, transparency and efficiency, and several pitfalls to take into account. Like any new technology, blockchain should not be viewed as a panacea. For it to serve development, it will need to mature.

par

John Weru is a Kenya-born writer, blogger and co-founder of PayHub East Africa. In a conversation with ICT Update, John talked about the rise of cryptocurrency, the potential of the blockchain to improve efficiency in the agricultural value chain in Africa, and the urgent need to educate people about the technology itself and the economy that it is creating.

par

Eva Oakes describes Choco4Peace’s experience building a network based on blockchain technology in the cocoa sector in Colombia. The main aim is to get smallholders out of both cocaine production and poverty through access to finance.

par

In 2017, The Fork – an Amsterdam-based company working on blockchain for global food chain development – developed, reviewed and commented on about 20 applications of the blockchain in agriculture. After briefly explaining what it essentially is, we will summarise its value for agriculture – which is different to what is often communicated – as well as its limitations, and how you can start experimenting with it.

par , et

Blockchain appeared in our lives as a modern technology that promises ubiquitous financial transactions among distributed untrusted parties, without the need of intermediaries such as banks. Several ongoing projects and initiatives now illustrate the impact blockchain technology is having on agriculture and suggest it has great potential for the future.

par et

Sander Janssen and Jaclyn Bolt discuss the potential of blockchain technology for development by way of multiple examples, arguing that it needs to be combined with a strategy for digitisation, targeted capacity building of its users and an impact-driven approach.

par , et

BreadTrail, une application développée par Darien Jardine, Nirvan Sharma et Reshawn Ramjattan, permet d’assurer une traçabilité fiable et incorruptible de la chaîne agrologistique, de manière sécurisée et flexible, au bénéfice de tous les acteurs, de l’agriculteur au consommateur.

par et

La numérisation de la chaîne de valeur a transformé les transactions commerciales dans le secteur de l’agriculture. Les codes-barres avaient été une première « révolution » en permettant le suivi en continu des produits. Depuis, le mouvement s’est poursuivi avec l’innovation technologique (appareils portables pour la collecte de données, capteurs perfectionnés pour le suivi des conditions climatiques et agricoles, etc.) alors que l’avènement de l’internet a modifié les liens avec les consommateurs.

Derniers numéros

ICT Update N° 91

L’agriculture ACP de nouvelle génération - Les innovations qui marchent

ICT Update N° 90

Les femmes et la digitalisation de l’agriculture

ICT Update N° 89

Data4Ag - De nouvelles opportunités pour les petits exploitants

ICT Update N° 88

Libérer le potentiel de la blockchain pour l’agriculture

ICT Update N° 87

Données météorologiques pour l'agriculture

Tous les magazines