Leading image

Entrepreneuriat TIC et agricole

ICTs and agricultural entrepreneurship

Qui dit plus forte pénétration sociale des TIC dit plus de jeunes dans l’agriculture.

Du 19 au 22 novembre 2013, le CTA a organisé à Arnhem, aux Pays-Bas, un séminaire intitulé « Supporting Youth ICT-based Entrepreneurship and Innovations in Agriculture ». Organisé dans le cadre du projet ARDYIS, ce séminaire a réuni 25 personnes : des délégués d’associations de jeunes paysans, d’organisations régionales et internationales travaillant avec de jeunes agriculteurs, des innovateurs et des développeurs de TIC, ainsi que des entrepreneurs.

Ce séminaire était aussi une façon de mettre en œuvre les préconisations TIC de la stratégie jeunesse 2013-2017 du CTA. La pénétration sociale des outils TIC ne faisant que s’accentuer depuis quelques années, les jeunes sont appelés à occuper une place importante dans le développement des applications TIC agricoles, une tendance que le CTA voudrait mettre à profit pour accroître le nombre de jeunes dans l’agriculture.

Qui dit plus de pénétration sociale dit en effet plus de possibilités de toucher les jeunes et de les attirer vers les métiers agricoles, grâce à des plates-formes web 2.0 comme Facebook et Twitter.

Bien accompagnés, des jeunes peuvent développer et proposer des logiciels et des services pour plates-formes TIC qui ciblent et renforcent le secteur agricole. Les jeunes paysans peuvent – plus qu’auparavant – faire appel aux nouvelles TIC pour réduire leurs coûts de transaction, mieux gérer leur entreprise et trouver d’autres débouchés.

Études de cas

Au travers d’études de cas, le séminaire a pris connaissance de l’expérience acquise par des jeunes qui développent des applications et des logiciels pour le secteur agricole. Aboubacar Sidy Sonko est l’un deux. Jeune entrepreneur à l’origine de l’agro-entreprise web et mobile MLouma, sa participation à un concours d’entreprises sociales pour l’Afrique organisé par France Télécom en 2011 lui a valu une place en finale. Avec l’aide de CTIC Dakar, l’équipe de MLouma a effectué des recherches sur le terrain afin de mieux appréhender les besoins et les préoccupations des paysans.

Une autre étude de cas concernait E-Market, un système d’information agricole initié par un groupe de jeunes avec le soutien de l’association malgache Farming and Technology for Africa. Ce groupe était un des lauréats des YoBloCo Awards (Youth in Agriculture Blog Competition) organisés par le CTA en 2011. Le groupe a utilisé son chèque pour donner vie au logiciel E-Market, qu’il a commencé à développer après avoir effectué une analyse de terrain. Il incite désormais le public et le monde paysan à le tester.

Le séminaire a abouti à deux recommandations. La première concerne les moyens d’améliorer l’utilisation des TIC chez les jeunes 'agropreneurs'. En voici les six points principaux:

  • Identifier des champions nationaux afin de promouvoir des initiatives qui favorisent l’usage des TIC parmi les agropreneurs ;
  • organiser des séances de formation pour faire connaître les outils TIC aux agropreneurs ;
  • consigner et publier les récits de jeunes agropreneurs ayant utilisé les TIC avec succès ;
  • organiser des visites de terrain pour voir des innovations TIC à l’œuvre dans l’agriculture, et partager et reproduire ce savoir ;
  • organiser des campagnes percutantes pour modifier les comportements ;
  • inciter le monde technologique à développer du matériel propre à l’agriculture, qui procurera de la valeur ajoutée, des avantages et des bénéfices aux paysans et autres intervenants de la filière.

La seconde recommandation concerne l’appui à fournir aux jeunes qui veulent développer des apps TIC. Ci-après, les six points principaux:

  • organiser des concours ICT4Ag régionaux et nationaux, similaires au hackathon tenu lors de la conférence ICT4Ag au Rwanda, en novembre 2013;
  • faciliter l’accès aux sources de financement aux jeunes développeurs ;
  • faciliter l’accès aux sources de financement aux jeunes développeurs ;
  • créer des associations régionales 'TIC au service de l’agriculture', qui promeuvent le tutorat et le coaching afin d’aider de jeunes entrepreneurs à créer des start-ups qui vendent et commercialisent des services et des solutions TIC intelligentes ;
  • ouvrir un magasin d’apps agricoles qui regrouperait les apps utilisées par la filière dans les pays ACP ;
  • organiser des activités de sensibilisation sur les enjeux agricoles pour les jeunes intéressés à développer des logiciels pour l’agriculture.

Hormis ces recommandations, les participants sont rentrés chez eux en ayant une idée plus précise de la façon dont le secteur agricole des pays ACP peut bénéficier des innovations et de l’entrepreneuriat basés sur les TIC et des défis que doivent relever les jeunes entrepreneurs.  

Lire la suite

In just three years’ time, SmartMoney has grown from a small intervention targeting market inefficiencies between rural farmers and agriculture organisations to a community-wide rural payment and savings solution with more than 20,000 subscribers.

Derniers numéros

ICT Update N° 91

L’agriculture ACP de nouvelle génération - Les innovations qui marchent

ICT Update N° 90

Les femmes et la digitalisation de l’agriculture

ICT Update N° 89

Data4Ag - De nouvelles opportunités pour les petits exploitants

ICT Update N° 88

Libérer le potentiel de la blockchain pour l’agriculture

ICT Update N° 87

Données météorologiques pour l'agriculture

Tous les magazines