Exposés en plénière

 

Overview of the presentations at the plenary sessions of the International ICT4Ag Conference in November 2013 in Kigali, Rwanda

Pourquoi un tel battage ?
Par Michael Nkonu, programme mAgri, GSMA

Depuis des années, l’essor de l’agriculture mobile ne se dément pas ; la gamme de produits et de services mobiles destinés au secteur agricole s’élargit sans cesse. Comme d’autres, les opérateurs de téléphonie mobile découvrent un potentiel de croissance inexploité dans les zones rurales ; les success stories se multiplient tandis que l’agriculture mobile poursuit sa croissance.

Accès, infrastructures, réseau, pénétration
David Bergvinson et Paolo Pier de la fondation Bill et Melinda Gates (BMGF)

L’explosion du portable pousse les réseaux à leur limite, pour une qualité médiocre. Quelque 22 millions de SIM sont aujourd’hui actives, un chiffre qui augmente de 1 million par mois. Ethiopia Telecom a conclu un accord de 3 ans avec Huawei et ZTE en vue d’installer un réseau 3G urbain et rural, qui couvrira 70 % du territoire et desservira 40 millions d’abonnés d’ici 2015.

Envoi d’un SMS : les TIC comme outil de meilleure vulgarisation ?
Maximo Torero, International Food Policy Research Institute (IFPRI)

L’adhésion grandissante aux TIC de par le monde ouvre d’immenses perspectives. La pénétration de la téléphonie cellulaire est généralement non discriminatoire ; en d’autres termes, même le petit paysan peu habitué à la technologie peut accroître ses revenus grâce aux TIC. Une aubaine qui reste néanmoins tributaire de la connectivité, des capacités et d’un contenu pertinent.

Stratégies pour un meilleur accès à la technologie et à un contenu judicieux
Phil Abrahams, CAB International (CABI)

Pour être jugé utile par les paysans et entraîner leur adhésion, un service mobile de conseil agricole doit fournir des informations pertinentes et pragmatiques, c.-à-d. un contenu hautement localisé, aligné sur les marchés et les calendriers agricoles régionaux et transmis dans un langage adapté via le bon médium.

Revisiter la vulgarisation à la lumière de la nouvelle architecture de l’information : le point de vue du CTA
Benjamin Kwasi Addom, Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA)

Le CTA a consolidé son expérience des services de vulgarisation avec sa conférence de Nairobi en 2001. Il en a retiré divers enseignements qui mettent en lumière l’approche systémique de la vulgarisation et soulignent la nécessité d’identifier les diverses composantes d’un service de vulgarisation efficace. Il s’agit de reconnaître que les TIC sont des catalyseurs de la vulgarisation.

S’appuyer sur la technologie et les réseaux sociaux pour amplifier la vulgarisation agricole
Rikin Gandhi, Digital Green

Digital Green forme des communautés rurales à la réalisation de vidéos par des paysans, de paysans et pour des paysans afin d’échanger de bonnes pratiques agricoles qui augmentent la productivité et améliorent la nutrition. Il s’avère que cette démarche décuple l’efficacité de chaque dollar investi par le gouvernement et les ONG dans leurs systèmes de vulgarisation. 

Montée en puissance et durabilité
Judith Payne, United State Agency for International Development (USAID)

Beaucoup trop d’applications TIC liées à l’agriculture vivent sous perfusion financière d’un donateur et ne montent jamais en puissance pour profiter à des millions de petits paysans pauvres. Partage des leçons tirées par l’USAID dans la conception et la mise en œuvre de deux partenariats public-privé ICT4ag.

La charrue avant les bœufs : approche stratégique conceptuelle d’une vulgarisation soutenue par les TIC
Andrea Bohn, Modernising Extension and Advisory Services (MEAS)

On peut facilement se laisser emporter par certaines applications TIC, mais cela n’aboutit à rien. Les TIC participent d’un processus de vulgarisation et sont d’autant plus efficaces qu’elles se conjuguent à de bonnes pratiques établies. Pour être efficace, un service de vulgarisation basé sur les TIC doit être axé sur le client.

Qui est gagnant ?
Bashir Jama, Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA)

Améliorer l’accès aux services de conseil est essentiel à la révolution verte en Afrique. Vu l’ubiquité et la baisse constante du coût des TIC (portables et réseau de mobilophonie), de nouvelles perspectives s’ouvrent pour apporter des informations cruciales aux paysans, pêcheurs, petits négociants et entrepreneurs. Finalement, tout le monde est gagnant.

TIC au service de la vulgarisation agricole : où en sommes-nous et comment avancer ?
R. Saravanan, professeur associé, GFRAS/Central Agricultural University

Les TIC complètent les systèmes conventionnels de vulgarisation en relevant de nouveaux défis agricoles. Les télécentres, portails de connaissances, applications mobiles et réseaux sociaux existant dans les PED montrent que l’intégration des TIC à des activités de vulgarisation et au sein de la filière est indispensable pour exploiter pleinement le potentiel des TIC.

Lire la suite

par

CTA se servira de la conférence comme d’une vitrine pour prouver que les TIC mettent les producteurs, transformateurs, négociants et autres acteurs de la filière réellement en capacité. Ce numéro donne un aperçu des applications TIC dans le domaine agricole, à l’approche de la conférence ICT4Ag qui se tiendra à Kigali (Rwanda), du 4 au 8 novembre.

par et

Les TIC excellent quand il s’agit d’accéder à l’information, de faciliter la communication, d’améliorer les prises de décision et d’élargir le périmètre des programmes de développement. Pour révéler tous leurs effets, les solutions TIC doivent néanmoins faire partie du quotidien.

par

L’agriculture des pays ACP passe à côté du potentiel des TIC. L’application systématique des solutions TIC doit encore y trouver sa place, de même que les conditions propices à un plus grand impact des TIC sur les programmes de développement agricole.

par

Entretien avec Lee Babcock, directeur de l’unité Mobile Strategy d’ACDI/VOCA, une organisation de développement économique basée à Washington, DC, États-Unis. ACDI/VOCA s’emploie à dégager des opportunités économiques pour les coopératives, les entreprises et les communautés par l’application innovante de pratiques commerciales saines.

par

Entretien avec Eric White, associé et économiste principal chez Integra LLC, une société de développement international basée à Washington, DC, qui s’est spécialisée dans les politiques et applications TIC. Sa société met en œuvre le programme Global Broadband and Innovations de l’USAID.

par

Entretien avec Dorothy Okello, maître de conférences à la Faculté d’ingénierie informatique et électrique du College of Engineering, Design, Art and Technology de l’université de Makerere (Kampala, Ouganda). En 2000, elle a fondé WOUGNET, le réseau des Ougandaises, qui a pour vocation de promouvoir et de soutenir l’utilisation des TIC par les femmes et les associations féminines d’Ouganda.

Derniers numéros

ICT Update N° 91

L’agriculture ACP de nouvelle génération - Les innovations qui marchent

ICT Update N° 90

Les femmes et la digitalisation de l’agriculture

ICT Update N° 89

Data4Ag - De nouvelles opportunités pour les petits exploitants

ICT Update N° 88

Libérer le potentiel de la blockchain pour l’agriculture

ICT Update N° 87

Données météorologiques pour l'agriculture

Tous les magazines