Leading image

Réduire le risque de crédit dans la chaîne d’approvisionnement

Reducing supply chain credit risk

MoBiashara est une plate-forme qui améliore l’accès aux financements et réduit le risque de crédit dans la chaîne d’approvisionnement.

En 2014, SlimTrader, une société d’e-commerce basée à Seattle, Washington, conclura un partenariat avec le producteur agrochimique nigérian Notore en vue de rationaliser le système de collecte et de fourniture d’engrais de ce dernier dans les zones rurales. Pour ce type de projet, SlimTrader a développé une plate-forme de commerce mobile baptisée MoBiashara (mo’ business en swahili), spécialement conçue pour les sociétés de biens de consommation courante. Avec cette plate-forme personnalisable, les entreprises de ce secteur disposent d’informations sur leur filière d’approvisionnement de même que d’un dispositif de paiement mobile pour les paysans. Leurs distributeurs, quant à eux, peuvent traiter électroniquement les bordereaux d’expédition et les paiements mobiles envoyés par les détaillants sur le terrain.

Un métier à risque

Notore compte deux niveaux de distribution: le distributeur référent et le détaillant. Par le passé, le détaillant s’approvisionnait à crédit auprès du distributeur référent. Il stockait l’engrais et cherchait ensuite des clients, généralement de petits exploitants perdus dans la campagne. À l’évidence, le risque de crédit de cette chaîne logistique était coûteux et inefficace.

Le distributeur référent comme le détaillant devaient supporter divers coûts initiaux sans être assurés de récupérer leur mise. Le distributeur commençait par fournir l’engrais au détaillant, à crédit. Apparemment rien de grave à cela, sauf que, dans la campagne nigériane, le crédit ne repose sur aucune évaluation formelle du risque du crédit ni de l’identité financière. L’évaluation du risque se fonde sur des éléments informels tels que les relations personnelles, une mémoire défaillante et l’ouï-dire.

C’est donc le distributeur référent qui assume toute la charge du financement à crédit de la chaîne d’approvisionnement. Le détaillant, pour sa part, dépend largement de la bonne foi et de la bonne volonté. D’abord, il doit supporter le coût du transport de l’engrais jusqu’à son lieu de stockage ainsi que le coût de ses visites aux paysans pour prendre les commandes, dans l’espoir qu’elles correspondront à ce qu’il a acheté au distributeur. S’il surestime le volume d’engrais effectivement écoulé, il devra acquitter l’invendu au distributeur. C’est également lui qui assume les frais de stockage. En amont comme en aval de la chaîne d’approvisionnement, les risques sont bel et bien là, alors que le bénéfice n’est qu’hypothétique, d’où une filière logistique inefficace.

Transition vers le mobile

Notore a conclu un partenariat avec SlimTrader afin de réduire considérablement le risque de crédit lié à la chaîne d’approvisionnement et les problèmes de gestion de l’inventaire. Depuis ses bureaux de Lagos, au Nigeria, SlimTrader va lancer un programme pilote afin d’initier les distributeurs référents et les détaillants au maniement de la plate-forme MoBiashara et de ses fonctions de gestion de l’inventaire à flux tendus et d’achat mobile par les paysans.

Le distributeur référent et le détaillant téléchargent l’application MoBiashara sur leur téléphone portable. Puis, comme un serveur de restaurant, le détaillant se rend chez les paysans pour prendre leurs commandes d’engrais Notore. Grâce à MoBiashara, le détaillant peut consulter l’inventaire du distributeur référent au moment même et, avec le paysan, voir ce qui est disponible et quand.

Le détaillant passe ensuite la commande du paysan via son portable. Il ne doit plus supporter les frais de transport ni de stockage sans être certain de vendre. À la livraison, la plate-forme MoBiashara – qui est connectée aux sociétés d’argent mobile disponibles – reçoit une note confirmant le paiement par le paysan, après quoi ce dernier peut prendre possession de sa marchandise.

Tout le monde est gagnant

Le principal mérite de la plate-forme MoBiashara est de ne faire que des gagnants. Le distributeur référent réduit considérablement son risque de crédit dans la chaîne d’approvisionnement, le détaillant réduit ses frais de stockage. Cette diminution des frais profite au paysan, qui paie son engrais moins cher et bénéficie, en tant qu’utilisateur final, d’une chaîne logistique plus efficace.

Il convient par ailleurs de noter que MoBiashara permet au détaillant de créer des profils des paysans et d’enregistrer l’historique de leurs transactions. Lorsque cet historique est suffisamment étoffé, il est possible de calculer une notation de crédit alternative. Ce type d’évaluation du risque de crédit peut éclairer les prises de décision des détaillants et des institutions financières, qu’il s’agisse de vente à crédit dans le premier cas, ou d’octroi d’un crédit dans le second.

Au final, la plate-forme MoBiashara de SlimTrader permet de réduire considérablement le risque de crédit dans la chaîne d’approvisionnement, de promouvoir la gestion d’inventaire à flux tendus et de calculer une notation de crédit favorisant l’accès à la finance.  

Lire la suite

In just three years’ time, SmartMoney has grown from a small intervention targeting market inefficiencies between rural farmers and agriculture organisations to a community-wide rural payment and savings solution with more than 20,000 subscribers.

Derniers numéros

ICT Update N° 91

L’agriculture ACP de nouvelle génération - Les innovations qui marchent

ICT Update N° 90

Les femmes et la digitalisation de l’agriculture

ICT Update N° 89

Data4Ag - De nouvelles opportunités pour les petits exploitants

ICT Update N° 88

Libérer le potentiel de la blockchain pour l’agriculture

ICT Update N° 87

Données météorologiques pour l'agriculture

Tous les magazines