Leading image

Succès du partenariat public-privé pour une start-up

Au Rwanda, la start-up Severe Weather Consult a réussi à obtenir des fonds pour développer un modèle d’entreprise et participe aujourd’hui à un partenariat public-privé qui lui permet d’utiliser des données météorologiques pour alimenter un service de conseil et d’alerte proposé aux agriculteurs.

Severe Weather Consult a conçu un système innovant d’informations météorologiques, baptisé iHewa. Ce système associe la puissance des TIC et les données enregistrées par des stations météorologiques terrestres, des satellites et des capteurs de foudre pour soutenir les secteurs rwandais de l’éducation, de l’agriculture, de l’eau, du tourisme et de la gestion des catastrophes naturelles. Cette technologie utilise des détecteurs de foudre à faible coût de nouvelle génération pour localiser et suivre les impacts de foudre dans une zone et envoie ensuite des alertes aux habitants de la ville de Musanze, dans le nord du Rwanda. 

Le système intègre les données sur les impacts de foudre et les paramètres (précipitations, vent, températures, humidité, rayonnement solaire et pression atmosphérique) enregistrés par des stations météorologiques solides, automatiques et peu coûteuses coût fournies par le réseau TAHMO. Ces informations sont ensuite combinées avec des données satellitaires. L’on dispose ainsi d’une série de données détaillés, efficaces, actuelles et géolocalisées par GPS ainsi que de prévisions et d’alertes aux inondations et aux orages qui peuvent être communiquées aux habitants de la ville et aux communautés agricoles des environs. 

Les trois fondateurs de la start-up partageaient l’objectif commun de lancer une entreprise privée sociale résolue à relever des défis sociétaux par le biais des TIC. Aucun ne se doutait cependant du long chemin à parcourir pour concrétiser ce rêve. Lancer une société est une entreprise complexe et semée d’embûches, surtout lorsqu’on n’a pas été formé à la création d’entreprise. En plus des connaissances technologiques et scientifiques, l’équipe a donc dû acquérir les compétences requises pour pouvoir développer un modèle d’entreprise, un système de paiement, une stratégie de marketing et un modèle financier.

Soutien technique et aide à la création d’entreprise

Heureusement, les fondateurs de la start-up ont trouvé le soutien nécessaire au lancement et au développement de leur start-up auprès de l’Université de technologie de Delft, de l’Observatoire hydrométéorologique transafricain (Trans-African Hydro-Meteorological Observatory, TAHMO), des start-ups Truvalu et de VIA WATER. Ces organisations leur ont offert des formations intensives en technologie météorologique. Le soutien a également mis l’accent sur le développement d’un modèle d’entreprise viable, le développement d’entreprise, la gestion financière, le marketing, etc. 

Il s’est avéré important pour Severe Weather Consult d’améliorer son réseau avec des professionnels de la technologie et des services météorologiques, d’apprendre des partenariats public-privé (PPP) existants dans ce domaine et de travailler avec des petits opérateurs actifs dans le secteur des services technologiques et des services de conseils informatiques afin de tirer des enseignements de leurs succès, de leurs difficultés et d’identifier des solutions concrètes. Des événements comme le Forum AMCOMET-Africa Hydromet, organisé à Addis-Abeba, en Éthiopie, en septembre 2017, peuvent être très utiles pour des petites entreprises comme Severe Weather Consult car elles leur permettent de développer leur réseau.

En tant qu’entreprise sociale, Severe Weather Consult entend contribuer à améliorer l’accès des agriculteurs aux données météorologiques et climatiques. Le partage de données est donc au cœur de sa mission sociale, puisqu’elle aide les agriculteurs à planifier leurs activités et à prendre leurs décisions. Mais les données ouvertes sont également importantes pour la gestion même de l’entreprise. Les données météorologiques ouvertes sont des données qui peuvent être utilisées, réutilisées et redistribuées gratuitement par tous pour développer des modèles d’entreprise durable. 

Travailler au sein d’un PPP avec des fournisseurs de données est important pour garantir durablement la fourniture de données de qualité sur la météo et l’accès à celles-ci. Dans ce modèle de partenariat, des offices météorologiques, des instituts de la connaissance et des opérateurs commerciaux définissent et adoptent un cadre pour l’utilisation et l’amélioration des données ouvertes.

Depuis janvier 2017, Severe Weather Consult met en œuvre ce projet qui travaille à la mise au point d’un système d’alerte aux événements climatiques extrêmes – inondations et foudre – dans la ville de Musanze. Le projet teste actuellement la plateforme de surveillance météorologique qui émet des alertes aux événements climatiques extrêmes et fournit des services d’information et de conseil météorologiques aux utilisateurs. Les données sont recueillies dans les stations météorologiques et transférées à un serveur basé chez Meteo-Rwanda. Ces données sont accessibles à Severe Weather Consult et TAHMO en vue de leur traitement et de leur analyse ainsi que de la fourniture d’informations et de conseils.

Lire la suite

par , et

L’utilisation de données ouvertes dans le domaine de la météorologie pourrait répondre aux besoins d’information des systèmes de conseils agro-métérologiques. Mais les données ouvertes sont-elles parfaitement adaptées ? Sont-elles fiables, pertinentes, actuelles et disponibles ? Le projet CommonSense en faveur des petits exploitants d’Éthiopie fournit des éléments de réponse à ces questions.

par

Offrir des services à valeur ajoutée aux petits agriculteurs en utilisant des données météorologiques ouvertes dans les pays en développement est un véritable défi. Les 21 et 22 novembre 2017, des praticiens, des responsables politiques et des chercheurs se sont donc réunis à La Haye, aux Pays-Bas, pour examiner, dans deux ateliers, les défis pratiques et stratégiques auxquels ils font face dans leur travail avec les données météorologiques ouvertes et pour déterminer comment les relever.

par

La plupart des modèles commerciaux de fourniture de services météorologiques aux petits agriculteurs du Kenya sont financièrement trop peu viables pour être diffusés à plus grande échelle. La diffusion de tels services exige un renforcement des capacités et la mise en place d’un système de gestion de la qualité axé sur la validation de l’impact.

par

Le réchauffement climatique affecte le cycle de l’eau, ce qui impacte négativement la production agricole et perturbe les cycles météorologiques, utilisés dans les prévisions, et les cycles des saisons agricoles. L’utilisation des données météorologiques aide les petits agriculteurs à atténuer cet impact et à augmenter leur production. Pour y arriver, il y a lieu de mettre en place des partenariats multiacteurs - public-privé et pragmatiques.

par , et

Les stations d’observation climatique et météorologique sont encore trop peu nombreuses en Afrique, alors que la production alimentaire, les prévisions quant aux récoles et l’atténuation du risque de catastrophe pourraient bénéficier d’une observation améliorée. Un nouveau réseau d’observation climatique et météorologique intelligente et à long terme s’emploie à présent à relever le défi clé de la surveillance météorologique sur le continent.

par et

Tous les acteurs du secteur de l’agriculture ont un intérêt à disposer de données météorologiques exactes, localisées et fiables. L’accès à ces données permet aux organisations et aux entrepreneurs de traduire les données météorologiques brutes en informations météorologiques accessibles, ce qui est essentiel pour permettre aux producteurs de prendre des décisions éclairées dans la gestion de leur exploitation et pour atténuer efficacement les risques.

Liens externes

Derniers numéros

ICT Update N° 91

L’agriculture ACP de nouvelle génération - Les innovations qui marchent

ICT Update N° 90

Les femmes et la digitalisation de l’agriculture

ICT Update N° 89

Data4Ag - De nouvelles opportunités pour les petits exploitants

ICT Update N° 88

Libérer le potentiel de la blockchain pour l’agriculture

ICT Update N° 87

Données météorologiques pour l'agriculture

Tous les magazines