Leading image

« Ubériser » l'accès aux tracteurs : une clé pour améliorer la productivité en Afrique subsaharienne

Les agents, pour la majorité des jeunes issus des communautés agricoles rurales, centralisent les demandes.

© Hello Tractor

La pression démographique s'intensifie et pose des défis d'envergure. Les rendements des cultures devront ainsi doubler d'ici quelques années afin de garantir la sécurité alimentaire mondiale. Pour atteindre cet objectif, l'Afrique subsaharienne est une région stratégique : 60 % des terres agricoles non cultivées de la planète se situent dans cette zone. Les rendements moyens de la région demeurent bien en deçà des standards internationaux.

Au-delà des problématiques de sécurité alimentaire, le renforcement de la productivité doit aussi permettre de lutter contre une pauvreté enracinée et aider des millions d'agriculteurs qui survivent avec moins de 2 $ par jour. Les experts estiment que le manque d'accès à la mécanisation est responsable à 50 % de la faiblesse des rendements en Afrique subsaharienne. Les propriétaires de tracteurs ont dès lors un rôle clé à jouer mais ils ne disposent pas des données, des connaissances et de l'expérience requises pour déployer efficacement leurs machines. Cette situation est néanmoins sur le point de changer grâce à une application innovante : Hello Tractor.

Planter 40 fois plus rapidement et diviser les coûts par 3

Hello Tractor a mis au point un écosystème pour améliorer et optimiser l'utilisation des tracteurs dans les marchés émergents. Cette solution numérique, qui repose sur l'Internet des objets (IdO), permet de connecter les propriétaires de tracteurs aux exploitants et favorise l'adoption de pratiques agricoles modernes. A travers un modèle d'économie partagée, la technologie d'Hello Tractor offre aux petits exploitants un accès aux tracteurs à la demande. Les bénéfices sont immenses : ils peuvent, en effet, planter 40 fois plus rapidement tout en divisant les coûts par trois !

Hello Tractor veut changer radicalement le rapport des petits agriculteurs à la technologie afin qu'ils puissent en extraire le maximum de valeur. De gros efforts ont été consentis pour créer une synergie entre les parties prenantes. Afin de garantir une rentabilité suffisante aux propriétaires de tracteurs, Hello Tractor leur fournit un outil de gestion de flotte qui leur permet de répondre aux demandes des exploitants en recrutant des agents de réservation directement via l'application. Ces agents, pour la majorité des jeunes issus des communautés agricoles rurales, remplissent une mission essentielle de centralisation des demandes. Ils assurent ainsi une connexion efficace entre les machines et les agriculteurs. Par ailleurs, ils tirent de ce travail des moyens de subsistance durables.

En pratique, comment cela fonctionne ? Lorsqu'un agent de réservation Hello Tractor soumet une demande, celle-ci est orientée vers les propriétaires directement sur la plateforme en fonction de leur localisation et de la disponibilité des machines. Les agriculteurs, qui sont les clients finaux, peuvent ainsi louer un tracteur en fonction de besoins précis et ponctuels. Ce recours facilité à la mécanisation se révèle déterminant pour améliorer la productivité.

Hello Tractor s'est imposé comme le premier fournisseur de solutions technologiques à destination du marché de services liés aux tracteurs. L'application aimante 75 % des revenus commerciaux du secteur au Nigéria tout en changeant le quotidien de 250 000 agriculteurs. Par ailleurs, Hello Tractor multiplie les partenariats stratégiques et est désormais implanté dans sept marchés en Afrique et en Asie.

Quel est le secret de cette réussite ? Comme toute organisation à succès, Hello Tractor a placé l'apprentissage au cœur de ses activités. En tirant de précieux enseignements des expériences menées dans les différentes régions (Kenya, Nigéria, Sénégal et d'autres pays d'Afrique australe), l'entreprise a ainsi pu élaborer un modèle plus durable et aisément transposable à l'échelle.

Un partenariat fructueux avec le CTA

En 2019, Hello Tractor et le CTA ont noué un partenariat visant à promouvoir l'accès aux tracteurs via des solutions numériques. Ce contrat a été signé à la suite d'un appel à propositions lancé par le CTA et remporté par Hello Tractor grâce à un projet intitulé Connecting Smallholder Farmers to Tractors Powered by Hello Tractor (« Connecter les petits agriculteurs aux tracteurs grâce à Hello Tractor »).

Des démonstrations sont organisées dans le cadre de cette collaboration. Ces activités ont pour objectif de sensibiliser les agriculteurs et les organisations dans les zones ciblées afin d'avancer vers une centralisation de la demande. Quatre journées de démonstration ont déjà eu lieu au Nigéria en avril et mai 2019 : à Yola (communautés de Yolde Pate et Fufore) ; au sein de la communauté d’Illora, dans l’Etat d’Oyo ; au sein de la communauté d’Ijebu Ode, dans l’Etat d’Ogun ; et au sein de la communauté de Tsaragi Edu, dans l'Etat de Kwara. Trois autres journées sont prévues au Kenya, à Eldoret, Meru et Nakuru. Ces événements, organisés avec l'appui des propriétaires de tracteurs, visent à présenter les bénéfices de la mécanisation aux agriculteurs tout en faisant la promotion des services de Hello Tractor.

Un autre pan du projet concerne le recrutement et la formation des agents de réservation. Ils ont ainsi l'opportunité de développer leurs compétences techniques et leurs aptitudes en matière de gestion de la relation client, eux qui sont au contact direct des agriculteurs. De nombreux supports numériques – vidéos, site internet, applications – sont utilisés lors de ces sessions de renforcement des capacités. A ce jour, 100 agents et conducteurs de tracteurs ont été formés au Nigéria et au Kenya, notamment grâce à des activités virtuelles.

Les agents de réservation ont été sélectionnés en répondant à des appels à manifestation d'intérêt publiés sur les réseaux sociaux. D'autres jeunes agriculteurs ont intégré le processus après avoir été séduits lors des journées de démonstration. Afin de faciliter les échanges et la communication, un groupe Facebook fermé a été créé pour les agents. De plus, une passerelle SMS permettant à Hello Tractor de diffuser des informations à son réseau d'agents est actuellement en cours de test. Les agents sont par conséquent mieux équipés pour opérer un déploiement efficace des tracteurs et s'adapter au mieux aux demandes des agriculteurs.

Au total, au moins 5 550 exploitants devraient bénéficier des services de location de tracteurs au cours de la première année, avec 50 agents impliqués dans le projet. L'Agricultural Technology Foundation (ATTF) sera un partenaire privilégié pour certaines activités comme la facilitation du réseautage avec les agriculteurs. Hello Tractor et le CTA travailleront ensemble pour diriger le projet et évaluer ses retombées au niveau des producteurs, des agents de réservation, des conducteurs et des fournisseurs de services.

Cette initiative doit aider Hello Tractor à développer et améliorer son modèle technologique et commercial. Les enseignements tirés seront consignés, notamment sur le sujet de la modélisation commerciale de l'entrepreneuriat numérique. Deux ateliers seront organisés en cours de projet afin de communiquer les résultats et partager les connaissances.

Lire la suite

par et

Les technologies de l'information et de la communication (TIC) désignent l'ensemble des technologies utilisées pour traiter l'information et faciliter la communication. Elles permettent aux individus de collecter, créer et diffuser l'information par différents moyens : la voix, le texte ou l'image. Aujourd'hui, toutes les activités humaines sont touchées par la révolution des TIC. L'agriculture ne fait pas exception, notamment dans les pays ACP où la prise de conscience est grandissante quant à l'importance de l'accès à l'information.

par et

Le programme Genre, agriculture et développement rural dans la société de l'information (GenARDIS) a été lancé en 2002 dans le but de soutenir des projets utilisant les technologies de l'information et de la communication (TIC) pour renforcer les connaissances et la productivité des agriculteurs. Quel est le bilan du programme ? A-t-il permis de réduire les inégalités de genre, mais aussi entre ruralité et urbanité ? Est-il pertinent de redéployer cette initiative aujourd'hui ?

par et

La pression démographique s'intensifie et pose des défis d'envergure. Les rendements des cultures devront ainsi doubler d'ici quelques années afin de garantir la sécurité alimentaire mondiale. Pour atteindre cet objectif, l'Afrique subsaharienne est une région stratégique : 60 % des terres agricoles non cultivées de la planète se situent dans cette zone. Les rendements moyens de la région demeurent bien en deçà des standards internationaux.

par et

Charles Wandera est un agriculteur du district de Masindi, en Ouganda. Dernièrement, la région a été frappée par une invasion de chenilles légionnaires d'automne. Les producteurs se sont trouvés démunis face à ce ravageur arrivé récemment en Afrique. A la recherche d'une solution pour protéger ses cultures, M. Wandera s'est tourné vers la radio. Il a obtenu de précieux conseils en écoutant une émission diffusée sur Radio Kintara.

par

Le CTA se donne pour mission de faire avancer la sécurité alimentaire, la résilience et la croissance économique inclusive dans les pays ACP par le biais d’innovations dans l’agriculture durable. Tout au long de ces 10 dernières années, le CTA a joué un rôle dans l’identification des innovations technologiques de pointe, dans la promotion de la culture et des compétences numériques ainsi que dans la formation et le renforcement des capacités des acteurs du secteur agricole à innover et utiliser des solutions d’agriculture numérique.

Partners

  • Hello Tractor

Derniers numéros

ICT Update N° 91

L’agriculture ACP de nouvelle génération - Les innovations qui marchent

ICT Update N° 90

Les femmes et la digitalisation de l’agriculture

ICT Update N° 89

Data4Ag - De nouvelles opportunités pour les petits exploitants

ICT Update N° 88

Libérer le potentiel de la blockchain pour l’agriculture

ICT Update N° 87

Données météorologiques pour l'agriculture

Tous les magazines